Pour ceux qui vivaient dans une grotte ces derniers jours, voici un remix d’un groupe pas très connu, par un artiste pas très connu non plus, qui pourrait potentiellement vous faire bouger vos hanches.

Tout ce à quoi touche Jamie Smith devient du feu. On veut un deuxième album. <3

Point négatif, il aurait pu faire l’effort d’une release au début de l’été, non pas à la fin.

On a un gagnant. Avec cet EP que je trouve quasi-parfait dans son ensemble – excepté les vocals dans Vantablack – , Perturbator prouve enfin, à mon goût, qu’il est capable de sortir plus de 30 minutes de son dans ce qu’il sait faire de mieux : du dark synth agressif à souhait, savamment calculé, mixé à des nappes plus douces, et sans tomber dans l’excès retro/disco, que j’aurais pu reprocher sur ses précédents EP/albums. Bref, ça déboîte. Si on devait comparer avec l’album lol-japonisant de Danger sorti cette année, la surprise est cette fois-ci très agréable !

 

Pensez-y : c’est disponible gratuitement sur Bandcamp, mais n’hésitez pas à lâcher quelques thunes, ou à vous procurer le vinyle, par exemple 🙂

Ouh le bon remix au groove d’enfer. ZHU a récemment sorti quelques remix et un EP, mais ce qui nous intéresse, c’est ce son qui devrait faire bouger quelques hanches. L’originale est de Portugal. The Man, un groupe qui semble sentir bon la pop et d’autres choses étranges, libre à vous d’écouter si vous êtes curieux.

 

En ce qui concerne l’EP de notre artiste du jour, c’est en écoute juste ici. Par ailleurs, j’en profite pour signaler le gros featuring avec NERO, à écouter d’urgence si vous manquez de basses 🙂

Une petite sortie d’album bien chill à souhait, avec en particulier un beau featuring ici présent : c’est ce dont nous gratifie Edamame, un bon gars qui sort plein de sons sur le label Gravitas Recordings (coucou CloZee), dans un style electro downtempo. Je ne vous cache pas que si Tor, Bonobo, ou Emancipator font partie de vos kifs, l’écoute devrait plutôt bien se passer 🙂

 

Pour l’album entier, tout juste sorti, je vous conseille vivement de cliquer juste ici.

Du son planant par Tor, un de mes artistes préférés du moment, avec un petit remix passé en dehors de mon radar à l’époque. L’originale est de RÜFÜS DU SOL (ou RÜFÜS, ça dépend des pays), et on a déjà pu l’entendre remixée par What So Not ici même l’année dernière. Deux approches, deux humeurs différentes, mais vous ne resterez pas insensible 🙂

Pouf pouf, un joli remix de Blind par Citylights. Un de plus pour le splendide album Glare de The M Machine, sorti en début d’année. Vous pouvez d’ailleurs retrouver tous les remix sur leur page Soundcloud. En attendant, profitez du combo caramel-chantilly pour les oreilles 😉

 

Ah, et si ce n’est pas déjà fait, il faut surtout aller par ici pour écouter l’album 🙂

Derrière ces noms russes se cache une pépite d’album principalement techno/house, avec son lot de morceaux vraiment mortels.

 

C’est sorti depuis quelques jours sur un label russe au doux nom d’Hyperboloid Records, et vous ne risquez pas de trouver une page de l’artiste sur Facebook.

En attendant, vous pouvez écouter en priorité les tracks 1, 2, 4, 5 (surtout la 5 à vrai dire), 7, et 9 🙂

On retrouve The Upbeats sur une excellente track de drum’n bass très liquid. Issue de leur dernier album sorti en 3 parties sur 2016-2017, Veiled fait clairement partie de leurs meilleures tracks. Des parties d’Ambiant complètement planantes, une bonne montée de frissons, des transitions qui collent parfaitement, bref, un très gros morceau 😉